Comment mener à bien son entreprise de pet-sitting ?

Le succès de votre entreprise de pet-sitting dépend de votre attitude professionnelle. Mais vous devez apprendre à dire non lorsque vous êtes pris. Au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience dans ce domaine, vous réaliserez que vous n’avez pas vraiment besoin d’accepter toutes les demandes des clients. Vous avez parfois besoin de temps pour vous organiser et pour servir d’autres clients sans vous sentir surmené. Connaissez vos limites et le maximum de demandes que vous pouvez accepter dans la journée sans compromettre la qualité des soins que vous fournissez ainsi que votre propre bien-être. Avez-vous déjà remarqué que vous êtes plus enclin à faire des erreurs, comme laisser vos clés dans la voiture ou oublier de verrouiller vos portes, lorsque vous êtes surbooké ou à court de temps ? Vous pourriez également mettre en danger la sécurité des chiens que vous êtes censé promener dans l’allée.

Savoir dire oui, savoir dire non

Il existe une liste de missions de pet-sitting que vous devriez gentiment refuser, soit parce que vous n’avez pas suffisamment d’expérience dans ce domaine, soit parce qu’elles ne vous conviennent pas, soit les deux. L’honnêteté est peut-être la vertu la plus importante que vous devriez appliquer dans toute bonne pratique, notamment en sachant ce que vous pouvez offrir et ce que vous ne pouvez pas offrir. S’il est tentant d’essayer d’impressionner tous les clients en acceptant toutes leurs demandes, certains animaux et certains services peuvent mettre les gens ou l’animal en danger. Par exemple, si vous n’avez pas d’expérience avec les animaux agressifs, ou si vous manquez de formation dans ce domaine, un chien trop agressif peut représenter un réel danger et vous feriez mieux de ne pas sortir avec un tel animal. Imaginez les conséquences si un animal sous votre garde mordait ou blessait gravement une personne ou un autre animal. Les conséquences financières, physiques et professionnelles pourraient ruiner votre entreprise.

Faites passer votre bien-être en premier

Il est facile pour vous de vous plonger dans cette activité et d’oublier tout ce qui concerne votre santé – c’est une mauvaise pratique du pet sitting. Quel que soit votre emploi du temps, n’oubliez pas de vous réserver du temps, de manger sainement, de faire un bilan de santé annuel, de faire de l’exercice et de dormir suffisamment. Certains pet-sitters préparent la nourriture à l’avance – un repas équilibré rapide et somptueux ou un grand verre d’un smoothie bien préparé – pour éviter de sauter des repas ou de se précipiter dans des fast-foods quand on a un emploi du temps serré. Outre le régime alimentaire, vous devez également faire attention à vos horaires de travail et aux conditions météorologiques. La chaleur ou le froid extrême sont préjudiciables à votre santé et à celle de votre animal. Pensez à planifier en conséquence, soit en prévoyant des activités alternatives, comme des jeux à l’intérieur, soit en prévoyant des promenades lorsque les conditions météorologiques sont propices.

Outre votre santé physique, faites également attention à votre santé mentale. L’usure de compassion et l’épuisement professionnel sont les principales menaces pour la santé mentale des bourreaux de travail et vous ne voulez pas vous engager dans cette voie. Si ces problèmes ne sont pas résolus pendant une longue période, ils commenceront à porter atteinte à votre activité professionnelle et à votre entreprise de pet-sitting. Essayez toujours de donner le meilleur de vous-même.

Créez un réseau de soutien solide et fiable

Comme tout autre secteur, celui du pet-sitting s’accompagne d’un tas de défis uniques. Vous devez vous entourer de personnes qui sont au courant de ces luttes et des joies quotidiennes du pet-sitting. Établissez un réseau de pe-sitters locaux et internationaux pour profiter de conférences et d’autres documents utiles. Il n’y a rien que vous rencontrerez dans votre activité professionnelle ou commerciale de garde d’animaux qui n’a jamais été rencontré par d’autres gardes d’animaux ailleurs.

Pour offrir les meilleurs services de pet-sitting, vous devez adhérer aux meilleures pratiques. N’hésitez pas à refuser les demandes qui ne vous sont pas familières ou pour lesquelles vous n’avez pas reçu de formation adéquate. Sachez quel est le nombre maximum de demandes que vous pouvez accepter par jour ou par semaine. N’oubliez pas non plus votre santé. Le réseautage avec d’autres professionnels vous permettra d’accéder à des informations vitales que vous ne connaissiez probablement pas.

L’automédication chez les animaux
5 façons d’économiser de l’argent sur les frais d’animaux de compagnie